Histoire de la pierre d'alun

L’histoire de l’Alun commence dès l'Antiquité puis continue au Moyen-Âge, la pierre d'alun est employée comme “mordant” pour la teinture du tissu de couleur (on utilise aujourd'hui le sel) substance provocant ou accentuant l'adhérence de la teinture sur les tissus. L'alun favorisant la coagulation des protéines (propriété hémostatique), il fut utilisé pour traiter le cuir.

On utilise aussi la pierre d'alun dans la construction pour aider à la fixation des pigments, il est possible d'utiliser durant la prise de la chaux, un agent de liaison. C'est le cas du sel d'alun.

Alimentation : utilisé en grande quantité dans les conserveries de morues (séchage du poisson), il est aussi employé pour clarifier l’eau potable boueuse : les impuretés suspendues dans l'eau sont enveloppées par l'alun qui précipite. Le liquide est ainsi clarifié.

Le déodorant des sportifs

Largement connue des sportifs, la pierre d’alun est renommée de nos jours pour son usage corporel grâce à ses propriétés astringentes, antiseptiques et anti-transpiration. C'est un déodorant idéal pour le sport.

Provenances de la pierre d'alun

Jusqu'au XVIème siècle, l'alun était essentiellement d'origine naturelle et provenait principalement de carrières en Syrie ou en Italie, dans les monts de la Tolfa. Elle est exploitée aujourd’hui dans de nombreuses régions du monde, mais le principal exploitant reste l’asie.